Cahier spécial, Spécial Numérique, Automne 2016
Personnes connectées à la planète

Spécial Numérique

Les start-up changent nos façons de travailler ; les réseaux sociaux nos façons d'échanger ; le collaboratif nos façons de consommer. Parce que ces révolutions ne s'arrêteront pas à la porte du secteur de l'énergie, Total les anticipe, pour n'en garder que le meilleur.

L’Éditorial par La rédaction

«  Esprit start-up ! »

Dans l’histoire de l’humanité, nos manières de vivre, de travailler, d’écrire ou même de penser ont plusieurs fois été fortement remises en question. En cela, le numérique n’est pas différent des autres grandes inventions. Mais c’est en revanche la première fois que la transformation est aussi rapide, la première fois aussi, que le transfert de savoir ne se fait plus uniquement du senior vers le junior, mais dans les deux sens ; parfois même, il arrive que l’élève en sache plus que son professeur. Nos modèles d’organisation passent du vertical à l’horizontal et les hiérarchies, qui en contrôlant l’information, détenaient le pouvoir, comprennent que ce n’est plus vrai aujourd’hui. On enlève les filtres, on décloisonne, et nos manières de vivre et de travailler ensemble sont révolutionnées.

Nous devenons les entrepreneurs de notre vie, les nouvelles formes de commerce et de service mettent l’individu au centre de tout et tout devient accessible de partout et immédiatement. Les informations nous parviennent en « temps réel », et nous pouvons (presque) croire que nous avons le don d’ubiquité. Simultanément, de nombreuses tâches sont automatisées et, là aussi, c’est une première, car cette automatisation ne concernera pas que les tâches correspondant à une faible qualification ou à un faible niveau d’étude. C’est une vraie révolution. C’est pourquoi, alors que les téléphones, les réseaux, les voitures ou encore les villes, deviennent intelligents, certains se demandent si l’intelligence humaine ne sera pas remise en cause et supplantée par celle des robots. C’est une question que l’on ne peut écarter, même s’il y a fort à parier que l’esprit humain conservera ses capacités inégalées d’invention et de création.

Cependant, il est toujours difficile de se remettre en cause, y compris pour une entreprise et, particulièrement lorsqu’elle a du succès. C’est difficile, mais c’est aussi passionnant, notamment dans le domaine qui est le nôtre, l’énergie, sans laquelle l’humanité ne peut pas se développer. Pour nous, le numérique est une formidable opportunité. Il nous nous aide d’ores et déjà à remplir notre mission qui est de fournir une économie fiable, bon marché et propre à une population planétaire toujours plus nombreuse et à développer pour nos clients des services améliorant leur efficacité énergétique. Nous nous donnons les moyens de cette évolution. Nous avons notamment imaginé une structure, Total Energy Venture, dont l’objectif est de prendre des parts minoritaires dans des start-up qui innovent radicalement sur le marché de l’énergie. Nous accompagnons leur éclosion et les laissons se développer tout en instillant leurs innovations au sein du groupe. C’est une opération gagnant-gagnant. Car nous avons besoin des start-up, de leur légèreté, de leur agilité, comme elles ont besoin de nos financements et de nos structures. C’est pourquoi nous créons des ponts, des espaces de rencontres et d’échanges entre elles et nous. Nous nous positionnons dans les secteurs qui nous intéressent, comme l’efficacité énergétique et les nouveaux modèles de consommation. Il ne s’agit plus de raisonner en système, mais en individu. Nous inventons le Total de demain. 

Page suivante 1. Repères

De quoi l'économie numérique est-elle le nom ?