picto-economies-couleur Économies

Enerpro : la micro-méthanisation au service de la transition énergétique

Le 15 Déc 2016 à 15h41

Enerpro valorise ses déchets en énergie verte pour les exploitations agricoles. Les déjections de l’élevage sont transformées en biogaz, lui-même transformé en eau chaude pour assurer l’alimentation des animaux. Reportage sur cette technique en quête de développement.

Enerpro ou la valorisation des déchets

Nicolas Angeli – Dirigeant Fondateur d’Enerpro

Enerpro a été créée en 2015. Nous sommes partis de l’expérience d’un de nos associés qui travaille depuis 2009 sur la micro-méthanisation en Afrique, pour développer un procédé adapté au contexte des élevages français, de manière à pouvoir traiter les déjections animales sur leur lieu de production et valoriser l’énergie directement sur les vaches. Les déjections des veaux arrivent directement dans cette pré-fosse et ils sont ensuite transférés via une pompe dans le digesteur, par l’intermédiaire d’une canalisation souterraine. C’est une cuve de 50m3 dans laquelle il y a un écosystème de micro-organismes qui vont dégrader la matière organique et la transformer en biogaz. Celui-ci est ensuite transformé en eau chaude par l’intermédiaire d’une chaudière, l’eau chaude est envoyée au niveau de l’élevage pour assurer l’alimentation des veaux.

Quels avantages comporte la méthanisation ?

L’intérêt de la méthanisation par rapport à d’autres types d’énergie renouvelable, c’est que le biogaz est produit en continu. Il peut être stocké et donc converti en électricité à la demande, en fonction des besoins du réseau. Le biogaz est une énergie renouvelable qui peut être valorisée localement de différente manière. Il peut se transformer en électricité, permettre la production de chauffage ou de carburant. Ces solutions technologiques de micro-méthanisation sont prometteuses pour traiter les bio-déchets et les eaux usées en milieu urbain, directement sur le réseau de production.

Comment faciliter cette activité ?

On fait face à une réglementation lourde et extrêmement contraignante qui ne permet pas, aujourd’hui, un développement massif de ces solutions. Notre demande aux pouvoirs politiques, c’est d’apporter un cadre réglementaire qui permette d’assurer le développement de ces solutions et d’assurer la transition énergétique et écologique.

Témoignage d’un utilisateur de la solution Enerpro

 

Hervé Sevenou – Eleveur, utilisateur d’Enerpro

Le principal avantage est le fait que cette technique requiert un investissement qui peut être levé par presque toutes les exploitations. Par rapport à d’autres modèles qui coutent 1 million d’euros, ici avec environ 60 000 euros, on a déjà un bloc de base. L’objectif pour nous est de passer d’une consommation de 260 000 kWh à 130 000 kWh. C’est l’autonomie que nous recherchons. Dans quelques mois, je pense qu’on en mettra un second.